Toespraak van Prinses Mathilde - "De kracht van vaders : partners in de opvoeding"

  • 21/05/2012
Zie ook:
Plaats:

Mesdames et Messieurs,

Depuis plusieurs années, le Fonds qui porte mon nom consacre une bonne part de son attention à l'éducation. Or nous avons constaté qu'inconsciemment, nous mettions toujours l'accent sur la relation entre la mère et l'enfant et que le rôle de la mère était systématiquement considéré comme déterminant pour le développement de l'enfant. Pas tout à fait à bon escient, a estimé le Fonds.

Au sein de la famille et de la société, les conceptions et les attentes au sujet de la parentalité idéale ont fortement changé et se sont diversifiées au cours des dernières décennies. Il est à présent établi que l'attachement au père et une relation chaleureuse entre celui-ci et son enfant sont également des facteurs essentiels dans le développement de l'enfant. Pour les enfants, un père est tout aussi important.

Jusqu'il y a peu, les pères réellement soucieux de leur rôle ne bénéficiaient que de peu d'intérêt. Les informations sur lesquelles ils auraient pu se fonder dans l'éducation de leurs enfants faisaient défaut. Très longtemps, la recherche scientifique portant sur l'éducation n'a même accordé aucune place au père.

La signification du rôle de la mère, par contre, a été étudiée de manière approfondie. Même la presse périodique n'évoque que rarement, voire jamais, les pères et presque toutes les annonces publicitaires s'adressent exclusivement aux mères. 

De nombreux auteurs estiment aujourd'hui que les capacités pédagogiques du père sont d'une importance manifeste pour le développement de l'enfant, et cela dès le plus jeune âge. Construire une bonne relation avec l'enfant, cela demande du temps. C'est donc dans les premières années de vie que les fondations doivent être établies.  Les pères qui sont impliqués dans l'éducation de leurs enfants ont tendance à donner la préférence aux activités physiques : sport, vélo, jeux et défis divers. 

Vaders zijn nu sterker betrokken bij de gezellige en relationele aspecten van de zorg voor kinderen. Ze creëren daarmee een eigen dynamiek binnen het gezinsleven. Onderzoekers beschrijven dat vaders een gunstige invloed op kinderen hebben als ze ondersteunende en (ver)zorgende relaties met hen hebben, als ze competent zijn en zich geslaagd voelen in hun verschillende rollen en als partner. Ze lijken, meer dan moeders, de nieuwsgierigheid en ondernemingslust van het kind aan te moedigen. De verschillen tussen vaders en moeders zijn misschien minder groot dan de overeenkomsten. De belangrijke dimensies van opvoeden lijken meer te maken te hebben met ouderkenmerken. Ouderlijke warmte, verzorging en intimiteit: het maakt hier niet uit of het om een moeder of een vader gaat.

Dames en heren,

We mogen besluiten dat vaders een belangrijke invloed hebben op de ontwikkeling van hun kinderen als zij op een bewuste en betrokken manier deelnemen aan het zorgaspect van het gezin. Daarom vonden we dat we in het Prinses Mathildefonds deze maatschappelijke stroming mee moeten ondersteunen en helpen om de zichtbaarheid ervan te vergroten. Hoe we dat best doen, op welk thema binnen het vaderschap we best inzetten, daarvoor doen we een beroep op de uiteenlopende deskundigheid die u vandaag allen mee naar deze workshop brengt. Vanuit de wereld van werk, gezin, ontspanning, sociale wetgeving, relationele hulpverlening, media vragen we u met ons na te denken over de posities van vaders en hoe het Fonds de bewustmaking hierover kan helpen versterken.

Een hele uitdaging die ik deze ochtend graag samen met u aanga.

Ik dank u.