Toespraak van Hare Majesteit de Koningin - Onderdrukking van mensenhandel en exploitatie van prostitutie van anderen

  • 30/09/2013
Zie ook:
Plaats:

Madame la Commissaire européenne,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

65 ans après l'adoption de la Convention des Nations Unies pour la répression de la traite des êtres humains et de l'exploitation de la prostitution d'autrui, force est de constater que ces crimes sont toujours malheureusement bien présents dans notre société. Ces activités criminelles sont en effet parmi les plus lucratives et, de ce fait, elles connaissent une forte augmentation.

Face à l'ampleur prise par cette forme contemporaine d'esclavage, je vous félicite, Mesdames les Ministres, d'avoir  pris l'initiative d'organiser une conférence internationale sur la traite des êtres humains et l'exploitation de la prostitution. Cette initiative nous rappelle à juste titre à quel point il est important de donner à la dignité humaine, à l'égalité des chances et au respect des droits de l'homme la place qui leur revient au cœur même du débat.

Depuis des années, la Famille Royale belge s'est engagée à dénoncer fermement ce phénomène qui touche tous les pays. C'est donc bien volontiers que  j'ai accepté de prendre la parole lors de l'ouverture de cette conférence interministérielle afin d'insister sur la nécessité de protéger les victimes ; parmi celles-ci, les femmes, les enfants et les jeunes qui sont à la fois les plus vulnérables et les plus difficiles à détecter.

La prévention acquiert une importance croissante. Elle devrait prendre en compte les causes profondes de la vulnérabilité des victimes face à l'exploitation. Attirées par la vie confortable dans les pays occidentaux qu'on leur fait miroiter, beaucoup de futures victimes prennent des risques inconsidérés, dont elles ne mesurent pas les conséquences.

Tant en Belgique qu'à l'étranger, j'ai visité plusieurs maisons qui accueillent des femmes victimes de l'exploitation sexuelle et du travail forcé,.  Chaque fois, j'ai été frappée par leur grande souffrance, par le sentiment de honte qui les accable et par leur isolement.  Souvent, leur seul souhait est de pouvoir rejoindre leur famille rapidement. Et il est clair que durant toute leur vie, elles porteront à jamais les traces de cette souffrance humaine. La violence physique, sexuelle et psychologique commise à leur encontre ne peut en aucun cas rester impunie.

Je suis convaincue qu'à terme, l'éducation ainsi que l'autonomisation économique de la femme peuvent faire la différence.

 

Your Excellencies,

Ladies and Gentlemen,

It has been proven that women are very involved in human trafficking, not only as victims but also - it seems - as perpetrators. We must therefore strengthen the status of women in society. Economic empowerment will give women more financial independence to take care of their families and to gain respect within their communities. They will feel less need to leave their own countries in search of a better life.

Child labour, forced labour and exploitation still exist in many countries, including within Europe. Last week I was in New York for a business leaders' summit on children's rights and business principles. The business community was invited to accept an ethical code promoting respect for the human rights of women and children, thereby increasing corporate sustainability. 

Businesses also have a contract with society. I am thinking, more specifically, of the travel and hospitality industry, which could identify and combat sex trafficking in the tourism sector and adopt a code of conduct for travel agencies with a view to protecting children from sexual exploitation.

The private sector can contribute to the detection and prevention of human trafficking. And more and more businesses are willing to do so. I welcome this positive development.

Nowadays, the world is transparent. Modern technological developments, as well as social media and the internet, pose a real danger - a danger of which young people are not always aware. While trying to escape conflict zones or poverty and attracted by the standard of living in developed countries, minors - with no protection - leave their homes looking for a better life abroad. Unfortunately, promises are rarely kept and abuses occur. 

I am particularly aware of the sexual exploitation of minors, because I realise that a large number of the victims of human trafficking for sexual purposes are under 18. This means that they were forced into it by criminal networks while they were still adolescents. I urge that every effort should be made in our countries to track down sexual tourism involving minors and that preventative action should be taken to curb the phenomenon.

We need a pragmatic, integrated, and transnational approach to the crimes of human smuggling and human trafficking. Both are linked to complex issues within society.

 

Excellenties,

Dames en Heren,

België is steeds een voorvechter geweest in de strijd tegen mensenhandel en uitbuiting. Met deze internationale conferentie neemt ons land opnieuw het voortouw.

Het is mijn hoop dat andere Europese landen dit initiatief zullen steunen en zich zullen aansluiten bij de resultaten van de conferentie. Enkel met een coherente aanpak, ook binnen Europa, kunnen we uitbuiting en mensenhandel bestrijden.

Ik wens u allen aan te moedigen uw inspanningen verder te zetten.

Ik dank u.