La fonction Royale

Dans le domaine politique, l'action du Roi ne se traduit pas par la mise en œuvre d'un pouvoir propre ou personnel, qui pourrait s'exercer en dehors du concours des ministres. C'est par l'avis, la suggestion, la mise en garde, l'encouragement, que le Roi exerce cette action sur les acteurs de la vie politique.

Sa perspective est celle de la continuité, de la durée des objectifs à long terme, des "grands desseins" où doivent s'engager le pays et l'Etat. C'est par le dialogue avec tous ceux qui interviennent dans la décision politique que se traduit cette activité du Roi.

Ceci explique que le Roi voit souvent non seulement le monde politique proprement dit, mais également des représentants des secteurs les plus variés. Ces contacts dont le contenu demeure confidentiel, sont pour lui dans le même temps une source précieuse d'information et le moyen d'exercer son action d'influence.

L'importance et l'impact de cette action politique du Roi varient selon les circonstances et selon le rythme même de la vie publique. Elle est et doit être constante. Mais il est des moments où le rôle du Roi, tout en demeurant couvert par la responsabilité ministérielle, s'affirme plus nettement. Il s'agit des périodes de formation du gouvernement.

D'autre part, les Présidents des Gouvernements régionaux et communautaires prêtent serment dans les mains du Roi. Celui-ci reçoit également en audience les membres des Gouvernements et Parlements régionaux et communautaires.