Donation Royale

Léopold II
SPF Chancellerie

Arrivé à la fin de sa vie, le Roi Léopold II décida, en 1900, d'offrir au pays les nombreux territoires, châteaux et bâtiments qu'il avait acquis au cours des années écoulées.

Il mit trois conditions à ce don : les territoires et bâtiments ne pourraient jamais être vendus, ils devaient pour certains garder leur fonction et leur aspect d'origine et être à la disposition des successeurs au trône.

Les principales possessions qui faisaient partie à l'origine de la donation sont, par exemple, le parc et le château de Laeken, les Serres de Laeken, les châteaux de Stuyvenberg et de Ciergnon, le parc Duden à Forest et l'arboretum de Tervueren.

A présent, la Donation Royale est une institution publique autonome ayant sa propre personnalité juridique. Elle est financièrement tout à fait indépendante : elle répond de ses propres rentrées et dépenses, gère elle-même ses biens et son personnel. Une partie des possessions est à la disposition du Roi, tels le parc de Laeken, les châteaux du Belvédère, du Stuyvenberg, de Ciergnon et de Fenffe, mais d'autres biens, comme les bureaux à Bruxelles ou les terres agricoles, sont loués afin de procurer des rentrées à la Donation.