Message de Noël de S.M. le Roi (2009)

  • 24/12/2009 - 04/01/2010
Voir aussi :
Theme:
Noel 2009

Discours de S.M. le Roi

à l'occasion des fêtes de Noël et de Nouvel An

Bruxelles, 24 décembre 2009

 

Mesdames et Messieurs,

 

En cette période de fin d'année, mes pensées vont à nouveau vers les nombreuses personnes qui ont perdu leur emploi, et vers leurs familles. Je comprends leur désarroi. Le Gouvernement fédéral, les Gouvernements régionaux, et les partenaires sociaux s'efforcent de limiter l'impact de la crise économique sur l'emploi. Je les en remercie et les encourage à poursuivre leur action avec détermination.

 

Malgré cette situation préoccupante, il se présente aussi des événements positifs pour notre pays. Ainsi, je tiens à saluer la magnifique désignation de Monsieur Herman Van Rompuy comme tout premier Président permanent du Conseil européen. C'est un grand honneur pour lui comme pour notre pays, et une garantie de progrès pour l'Europe. J'y reviendrai plus tard.

 

Avant cela j'aimerais rappeler qu'en octobre dernier nos concitoyens et beaucoup de personnes dans le monde ont vécu une grande joie : l'hommage universel rendu à Joseph De Veuster, mieux connu sous le nom de Père Damien. Chez nous son rayonnement dépasse les clivages philosophiques et communautaires comme en témoigne sa popularité aussi bien au Nord qu'au Sud. C'est rare, mais Joseph De Veuster peut assurément être appelé un  « Prophète dans son pays. »

 

Cette appréciation unanime prouve que des valeurs, telles que la solidarité et le respect de la dignité humaine, auxquelles le Père Damien donna une forme aussi unique, sont toujours tenues en haute estime par les Belges. S'engager comme il l'a fait sur le chemin de la solidarité radicale jusqu'à l'extrême, suscite pour Damien une affection universelle, aujourd'hui encore. Comme le disait le Président Obama dans un message aux Belges, et je cite : « Je tiens à exprimer ma profonde admiration pour la vie du Père Damien De Veuster...Je tiens à transmettre mes meilleurs vœux au Royaume de Belgique et aux Belges qui peuvent être fiers de compter le Père Damien parmi leurs héros. » Fin de citation.

 

Mais Damien n'est pas seulement une personnalité héroïque, son exemple doit nous inspirer aujourd'hui à plus de solidarité, en particulier avec les plus vulnérables de notre société.

 

Il y a aussi un second sujet que je voudrais aborder avec vous. Il s'agit de l'important progrès qui vient d'être réalisé en matière de construction européenne. En effet, le Traité de Lisbonne a récemment été ratifié par l'ensemble des 27 pays membres de l'Union européenne. Cela marque l'aboutissement d'un long processus difficile, entamé il y a plus de 8 ans avec la déclaration de Laeken de 2001.

 

Cette ratification du Traité de Lisbonne est importante car elle annonce le début d'une nouvelle étape dans la construction européenne. En effet, elle va améliorer considérablement la prise de décision dans l'Union. Dans de nombreux domaines, les Etats membres ont renoncé à leur droit de veto. Cela permettra de prendre des décisions à la majorité qualifiée sur une multitude de sujets. Par ailleurs, l'Europe a désigné son premier Président, notre compatriote Herman Van Rompuy, et elle a choisi son Haut Représentant pour les affaires étrangères, Lady Ashton. Enfin, le rôle du Parlement européen a été accru et une nouvelle Commission sera mise en place.

 

Cette progression importante doit permettre à l'Europe d'être plus efficace encore sur le plan intérieur, et de mieux jouer son rôle dans les grands dossiers internationaux tels que le climat, les négociations économiques et financières internationales, la coopération au développement et la paix dans le monde. Elle illustre aussi la force et la dynamique du projet européen, qui écarte les obstacles avec patience et détermination. Je voudrais féliciter à cette occasion tous nos responsables politiques qui ont contribué successivement et de façon exemplaire à ce progrès.

 

Celui-ci doit aussi servir d'exemple à notre propre pays. Ici également la diversité et les divergences de vue entre groupes de population, rendent la cohésion parfois plus difficile. Mais nous devons, pour le bien-être de nos concitoyens, surmonter les obstacles avec créativité, confiance et détermination.

 

C'est à cette condition que nous pourrons continuer à jouer le rôle constructif qui est le nôtre en Europe. En effet, nous manquerions de crédibilité pour suggérer le dépassement des divergences entre les Etats membres si nous ne parvenons pas à le faire au sein de notre propre pays. J'ai confiance que le gouvernement sous la direction de Monsieur Yves Leterme, et tous les responsables politiques, y parviendront.

 

C'est avec ce souci de cohésion et d'entente, qui est partagé par la très grande majorité de notre population, que la Reine et moi et toute notre famille vous souhaitons un Joyeux Noël et une heureuse année nouvelle.

 

Mit diesem Verlangen nach Zusammenhang und gutem Einvernehmen, das durch den weitaus grössten Teil der Bevölkerung geteilt wird, wünschen Ihnen die Königin und ich, sowie unsere ganze Familie, ein frohes Weihnachtsfest und ein glückliches Neues Jahr.