Visite au Siège de l?OTAN

  • 01/10/2003
Voir aussi :
Theme:

Excellences,
Monsieur le Secrétaire général,

Permettez-moi tout d?abord de vous remercier pour vos aimables paroles de bienvenue. Alors que vous avez entamé votre tournée d?adieux des capitales, il était normal, je pense, que la nation hôte se rende aujourd?hui chez vous, au siège de l?OTAN. Au nom de la Belgique, je voudrais vous dire combien nous apprécions votre leadership et votre vision pour l?avenir de l?OTAN. Vous avez conduit l?Alliance travers son élargissement, travers une révision majeure de ses structures politiques et militaires, une adaptation fondamentale de sa stratégie et de nouvelles missions dans les Balkans et en Afghanistan. Sous votre direction et avec votre soutien, le Chapitre Trois de l?histoire de l?OTAN, comme vous l?appelez, est aujourd?hui en marche. Nous vous en sommes tous très reconnaissants.

Messieurs les Représentants permanents,
Mesdames, Messieurs,

Je suis heureux de vous adresser la parole un moment où l?Alliance prend la pleine mesure de ses nouvelles tâches et achève la transformation de ses structures. En tant que pays fondateur et pays hôte de votre Organisation, la Belgique a toujours souhaité assumer les responsabilités qui lui incombent.

Mon pays est fier et heureux de continuer jouer un rôle actif dans la poursuite des objectifs de l?OTAN. Nous nous efforçons de faire en sorte que les organes directeurs de l?Alliance et son commandement militaire opérationnel continuent trouver en Belgique un accueil bienveillant et efficace. La Belgique se réjouit aussi de pouvoir faciliter l?implantation du nouveau bâtiment du siège de l?OTAN, qui permettra l?Organisation transformée de fonctionner de façon optimale.

Sous l?abri du Pacte atlantique, l?Europe occidentale a connu une période de paix parmi les plus longues de son histoire. Mon pays, qui a si souvent été le champ de bataille de l?Europe, en mesure toute la portée. Dans le sol belge, notamment en Flandre et dans les Ardennes, reposent ceux qui ont payé de leur vie le combat pour la paix et la liberté. Nous honorons leur mémoire.

Les sept nouveaux membres que l?Alliance accueillera l?année prochaine sont, eux aussi, avides de paix, de liberté et de sécurité. Leur histoire récente les conduit naturellement rejoindre notre Organisation, pour en partager les objectifs principaux et la communauté de valeurs que nous constituons. A vingt-six, nous formerons un groupe de pays libres, démocratiques, ouverts et pacifiques, unis au sein d?une Alliance transformée. Les rapports de partenariat toujours plus intenses qui nous lient avec la Russie contribuent la réalisation de ces mêmes objectifs.

Les Balkans, cette région au c?ur de notre continent, nous ont brutalement rappelé combien la paix est quelque chose de précaire, et cela même après la chute du mur de Berlin. Comme l?a dit récemment le Secrétaire général, la géographie ne protège pas contre les défis du vingt et unième siècle. C?était vrai déj avant le 11 septembre 2001, ce l?est encore davantage depuis.

Aidé par son histoire, l?Europe a compris que ce qui protège par contre, c?est la solidarité, ce sont les alliances, les unions et les partenariats, le partage d?un projet de société, d?une communauté de valeurs. Nous sommes convaincus que jeter des ponts augmente notre sécurité, et que favoriser l?intégration consolide notre société tellement ouverte et multiculturelle. Voil le fondement de l?engagement atlantique et européen de la Belgique.

Parce qu?elle est une alliance forte et dynamique, l?OTAN est bien préparée pour affronter les nouveaux défis. Le Traité atlantique, basé sur une notion de justice et de sécurité internationale, se fonde sur la solidité et la solidarité de notre partenariat ainsi que sur notre capacité d?adaptation aux circonstances nouvelles. L?OTAN a su se transformer rapidement dans la continuité. Le fait est rare. Cette réussite doit beaucoup au professionnalisme des dirigeants politiques et militaires, des délégations nationales et des nombreux experts. Je salue ici leur travail patient et leur détermination.

La position de mon pays au centre de l?Europe, tout comme notre engagement dans leur création et leur développement, ont fait que la Belgique a la grande chance de pouvoir héberger la fois l?OTAN et l?Union européenne. Nous sommes conscients des responsabilités particulières, et importantes, qui en découlent. En tant que pays fondateur des deux organisations, mon pays se réjouit du rapprochement qui s?opère entre elles. On pourrait dire que leur partenariat stratégique est l?évidence même, puisque l?OTAN et l?UE se fondent sur les mêmes valeurs, poursuivent des objectifs fondamentaux similaires ou complémentaires et reposent, chacun, sur une solidarité réelle de leurs Pays membres. Tous deux contribuent, depuis leur fondation, la sécurisation, la stabilisation et la prospérité de notre continent.

L?Union européenne a pris conscience de ses propres responsabilités en matière de sécurité et de défense. C?étaient le sens et la raison d?être de l?Union de l?Europe Occidentale et de sa subséquente intégration, Bruxelles, dans l?Union européenne. Il en va de même des accords de Berlin plus, et des initiatives récentes prises par un, deux ou plusieurs Etats membres.

L?identité de défense européenne contribue également au renforcement de notre Alliance ; c?est un fait ainsi qu?une volonté. Elle enrichit notre solidarité et renforce la communauté de valeurs que nous partageons. Son succès dépendra aussi pour une bonne part de la qualité du dialogue transatlantique. C?était déj le sens de la lettre qu?au terme de son mandat l?OTAN, Paul-Henri Spaak adressa au Président Kennedy. Je me permets d?en citer une phrase : « L?avenir de l?Alliance et son efficacité dépendent de la manière dont la consultation politique sera conduite, et, une fois de plus l?exemple donné en cette matière par les Etats-Unis sera déterminant ». Fin de citation.

Monsieur le Secrétaire général,
Mesdames et Messieurs,

L?OTAN est une organisation la fois véritablement atlantique et véritablement européenne. Ce double ancrage est précisément ce qui rend l?Alliance unique et forte. Le soutien de nos amis et alliés d?outre Atlantique demeure essentiel pour nous en Europe. C?est l?une des raisons pour lesquelles la Belgique a besoin de, et soutient entièrement une OTAN transformée, une alliance déterminée et bien préparée pour affronter les nouveaux défis globaux.

Je suis reconnaissant au Conseil de m?avoir invité partager quelques-unes de mes vues et je souhaite chacun d?entre vous tout le succès possible.