résumé

  • 01/01/2000 - 31/12/2001

Après l#année très chargée de leur mariage, les Princes ont mis profit l#année de travail 2000-2001 pour, d#une part, approfondir plus avant un certain nombre de domaines d#activités et, d#autre part, aborder de nouveaux sujets.

Tout d#abord, le Prince Philippe a considérablement élargi les activités de son Fonds Prince Philippe institué en 1998, avec, notamment, un projet en rapport avec les médias qui a été largement salué. Ce projet ? qui faisait suite un colloque sur le rôle des médias dans la reconnaissance mutuelle au sein des Communautés ? a permis un certain nombre de journalistes d#effectuer un stage dans une rédaction d#une autre partie du pays. Il y eut également le projet "Expédition Europe", dont l#ambition était de faire réfléchir de jeunes belges sur l#Europe, dans le contexte de la future Présidence belge de l#Union européenne. Le Fonds poursuit par ailleurs ses projets existants, dans le cadre desquels des groupes issus d#écoles ou d#associations ont la faculté d#établir des contacts avec des groupes similaires dans les autres Communautés du pays, afin d#apprendre mieux se connaître et s#apprécier mutuellement.

En sa qualité de Président d#Honneur de l#Office belge du Commerce extérieur, le Prince a poursuivi ses efforts pour faire connaître l#étranger les potentialités des entreprises belges et promouvoir les exportations belges. À cet effet, le Prince a noué des contacts avec des responsables, tant belges qu#étrangers, jouant un rôle primordial dans le monde des entreprises, des affaires, de la diplomatie, de la politique et la communauté économique. Dans toute la mesure du possible, les missions l#étranger de l#OBCE ont d#ailleurs, cette année, été associées au mandat que le Prince avait accepté en vue de promouvoir l#image du pays. Avec la Princesse, des missions ont ainsi été menées avec succès New York, en Corée du Sud et en Thaïlande. Celles-ci ont révélé la parfaite complémentarité du Prince et de la Princesse dans l#exécution de cette tâche ou, comme le Prince l#a lui-même exprimé, "leur parfait travail d#équipe". Le Prince, non accompagné de la Princesse, a aussi mené des missions en Argentine, en Uruguay et en Russie.

Outre ces missions commerciales et d#image de marque, les Princes ont également accompli une visite de travail en France où, côté des sujets sociaux et culturels, ils ont également tiré parti de toutes les possibilités qui s#offraient eux pour présenter l#image de notre pays sous son meilleur jour. Durant une visite privée des Princes aux Princes Impériaux japonais, des contacts ont été établis en vue de promouvoir l#économie belge dans ce pays.

Après quatre années de présidence du Conseil national du Développement durable (CNDD), le Prince Philippe a accepté, en septembre 1997, la Présidence d#honneur du Conseil fédéral du Développement durable (CFDD). En cette qualité, il poursuit son engagement afin de mieux faire pénétrer les idées du développement durable dans de larges couches de notre société. La prise de conscience et l#urgent besoin d#actions appropriées sont en effet vitaux pour le maintien de la viabilité de notre planète pour les générations futures. Dans ce cadre, le Prince a d#ailleurs prononcé un discours lors du symposium organisé par le CFDD en préparation la conférence de suivi "Rio+10", qui se tiendra Johannesburg en 2002.

Forts de l#expérience de leurs "Joyeuses Entrées" au cours de l#année de travail précédente, les Princes ont fréquemment tenu rechercher un contact étroit avec la population. C#est la raison pour laquelle ils consacrent régulièrement des visites prolongées aux villes et aux communes, dans tous les coins du pays. Si un nombre aussi large que possible de thèmes sont abordés ces occasions, l#accent y porte toutefois essentiellement sur les sujets sociaux, l#enseignement et la culture. Un large contact est souhaité avec la population en général et la jeunesse en particulier. Les Princes ont ainsi rendu visite Ostende, La Louvière, au pays de Herve, Turnhout et Durbuy. Et chaque fois, ces visites se sont avérées pour les Princes une expérience aussi instructive qu#agréable.

Sur le plan sportif, les Princes sont allés encourager l#Équipe Olympique belge sur place, Sydney. Il va sans dire que les belles performances du RSC Anderlecht en Champions League et celles des jeunes stars du tennis belge Justine Henin et Kim Clijsters ont elles aussi attiré l#attention des Princes.

Tant le Prince que la Princesse se sont également beaucoup intéressés l#Armée belge. C#est ainsi que le Prince Philippe a visité les troupes belges sur le terrain des opérations : le détachement de la Force aérienne belgo-néerlandaise Amendola (Italie) et le groupe de combat belgo-luxembourgeois Belukos au Kosovo. Avec la Princesse, le Prince a souhaité attirer l#attention sur les démineurs belges, qu#ils ont visités Meerdaal et Poelkapelle. La Princesse, enfin, s#est intéressée aux familles de nos militaires l#étranger, l#occasion d#une journée familiale organisée Heverlee.
Durant cette année de travail, le Prince a aussi été promu aux rangs de Général-major de la Force Terrestre et de la Force Aérienne, et d#Amiral de division de la Marine.

En sa qualité de sénateur de droit, le Prince a suivi les travaux du Sénat et y a assisté plusieurs conférences.

Pour le reste, l#occasion de nombreuses audiences, le Prince s?est informé de manière approfondie sur un nombre aussi large que possible de sujets qui intéressaient ou intéressent notre pays ; et cela aussi bien en matière de politique intérieure et extérieure, que d#évolution sociale, de justice, d#enseignement, de sciences.
Un fait marquant fut, durant cette année, l#annonce par les Princes d#un prochain heureux événement.

X X X

L#année dernière, la Princesse Mathilde s#est attachée approfondir sa connaissance et ses contacts en rapport avec les problèmes sociaux et sociétaux. La création du Fonds Princesse Mathilde, qui porte un intérêt particulier aux personnes vulnérables, reflète le profond engagement de la Princesse Mathilde en vue, comme elle le dit souvent elle-même, de "faire une différence" et de "donner une voix ceux qui n#en ont pas" dans le monde. La Princesse souhaite non seulement leur venir en aide et leur prêter assistance, mais surtout les rendre plus forts en faisant respecter leurs valeurs propres. Le programme d#activités de la Princesse, qui exprime cet engagement social, avait pour fil rouge le thème de l#éducation dans tous ses aspects. Si, les premières années, une attention particulière ira aux enfants, les adultes vulnérables ne seront pas non plus oubliés. L#attribution du premier Prix Princesse Mathilde un projet concernant des enfants non scolarisés est prévue pour le mois de décembre 2001.

Désireuse de souligner le dialogue entre l#action et la réflexion, la Princesse Mathilde a tenu, cette année, terminer avec fruit sa troisième licence en psychologie. Ses études sont pour elle un moyen allant dans le sens de la communication et d#une meilleure compréhension de diverses problématiques.

La Princesse attache une grande importance aux contacts directs avec les personnes, et les nombreuses visites d#arrondissement qu#elle a accomplies répondent en partie ce souhait. Ses nombreuses rencontres informelles et privées traduisent son souhait d#un dialogue vrai et ouvert avec notre population.

La Princesse Mathilde a poursuivi ses efforts en vue d#acquérir une connaissance approfondie de l#histoire de la Belgique, des structures de l#État et des institutions belges. Des entretiens individuels avec des spécialistes belges et étrangers lui ont également permis de se faire une meilleure idée des problèmes extérieurs la Belgique. Un certain nombre de visites de travail ont été accomplies auprès d#institutions des Nations Unies en charge de la famille, New York, Genève et Paris.

Une tâche importante de la Princesse Mathilde est le soutien qu#elle apporte au Prince Philippe dans l#exercice de ses charges. Un grand nombre d#activités ont dès lors, cette année, été accomplies en commun par les Princes. La complémentarité de leurs interventions reflète une cohésion et une unité, qui renforcent également l#image de marque de notre pays, tant au plan national qu# l#étranger.

La culture est un autre centre d#intérêt de la Princesse, qui suit la littérature, les arts, les expositions et la musique avec beaucoup d#intérêt. Le sport entre aussi pour une part active dans sa sphère d#intérêts.

La Princesse Mathilde est une jeune femme moderne bien de son époque qui s#efforce de réaliser un équilibre entre ses tâches publiques et sa vie privée avec une grande chaleur humaine. Elle se prépare son rôle de future mère avec beaucoup d#enthousiasme, sans toutefois oublier son souci des autres.