Discours de Noël

  • 24/12/2003
Voir aussi :
Theme:
Toespraak van de Koning naar aanleiding van Kerstmis.
Belga

Mesdames et Messieurs,

Avec toute ma famille, je souhaite à chacun d'entre vous de très heureuses fêtes de Noël et de Nouvel An.

En cette année européenne des personnes handicapées, la Reine et moi pensons spécialement à toutes celles qui vivent parmi nous, et nous leur adressons ainsi qu'à leur famille et à ceux qui les aident dans leur vie quotidienne, nos voeux les plus chaleureux.

Pendant cette année, des milliers d'événements ont été organisés à travers l'Union européenne pour promouvoir les droits de plus de 37 millions de personnes handicapées, et pour sensibiliser l'ensemble de la population aux obstacles qu'elles doivent surmonter chaque jour.

Dans notre pays on évalue entre 10 et 12 le pourcentage des personnes qui souffrent d'un handicap. C'est une réalité quotidienne qu'il n'est pas facile à porter. Et pourtant, la Reine et moi sommes souvent frappés par le courage, l'optimisme et même la joie intérieure qui émane de ces personnes. Récemment encore nous avons pu nous en rendre compte lors d'une réception organisée pour elles, à Laeken, et tout dernièrement aussi à l'occasion de notre visite à Geel.

Les efforts consentis cette année, dans notre pays et en Europe, pour stimuler une meilleure intégration des personnes handicapées dans notre société, doivent être poursuivis avec leur participation effective. Sachons mieux comprendre et accepter les différences. Bref, faisons preuve de solidarité et de respect pour l'autre.

Je voudrais maintenant évoquer un deuxième thème qui me tient également fort à coeur. Il s'agit du retour à la paix en Afrique centrale, une région à laquelle la Belgique reste fort attachée. Les populations du Congo, du Rwanda et du Burundi ont vécu, ces dernières années, de terribles tragédies. La guerre civile, les maladies, les atrocités ont causé d'immenses souffrances.

Depuis quelques mois des progrès réels ont été réalisés. Un gouvernement de coalition a été formé à Kinshasa avec les représentants des différentes tendances dans le pays.

Nous appelons de tout coeur cette paix, si désirée et attendue tant par la population congolaise que par la communauté internationale.
Au Rwanda et au Burundi également, notre pays soutient toute initiative favorisant la paix.

Le retour à la démocratie devrait stimuler les organismes internationaux à soutenir fermement la reconstruction de ces pays. Le gouvernement Belge a déjà décidé d'augmenter son aide et il s'efforce d'encourager les autres donateurs à en faire de même.

Je me réjouis qu'à différents niveaux des liens se resserrent entre notre pays et l'Afrique centrale et je tiens à féliciter tous nos compatriotes qui continuent à oeuvrer dans cette région : nos diplomates, nos missionnaires, les agents de la coopération, les collaborateurs des diverses ONG, et les responsables économiques.

En renouant ces liens il ne s'agit pas de faire du néo-colonialisme mais bien de développer un nouveau partenariat avec la participation active de la communauté internationale.
Par ailleurs, le Congo, le Rwanda et le Burundi ont tout à gagner en coopérant entre eux dans le respect des principes de l'état de droit, de leur intégrité territoriale, et de l'indispensable sécurité aux frontières.

C'est en formant des voeux de paix pour cette Afrique centrale qui nous est si proche par l'histoire et par le coeur, mais aussi pour tout le Moyen Orient, que la Reine et moi et toute notre famille, vous redisons nos souhaits de Joyeux Noël et de Bonne Année.

Die Königin und ich, sowie unsere ganze Familie, wünschen Ihnen ein frohes Weihnachtsfest und ein glückliches neues Jahr.